samedi 6 février 2016

La piste du fer ? Anciens pôles sidérurgiques des vallées de la Moselle, de l'Orne et la Fensch


La sidérurgie, hier si prospère...

Cette zone était liée à l'exploitation du fer (Minette de Lorraine) et à sa transformation, mines, hauts-fourneaux, laminoirs, aciéries, crassiers ont façonnés le paysage et laissent encore de nombreuses traces aujourd'hui. Comme dans sa voisine, le Bassin Houiller, l'homme est venu extraire les richesse du sol depuis fort longtemps. Ce sont des zones ou le nombre d'habitants au mètre carré est important. Cela pourrait en partie expliquer le fait que ces deux secteurs industriels rassemblent une somme très importante de signalements de PAN/OVNI pour le département de la Moselle.




Vallées industrielles (Source: ac-nancy-metz.fr)



En effet, on peux remarquer sur carte, que le secteur d'Hayange est une zone qui semble (ait) être très attractive pendant de nombreuses années. La vallée de Moyeuvre, de l'Orne et le sillon Mosellan sont également concernés.




Concentration de PAN/OVNI dans la vallée de la Fensch


Qu'est-ce qui pouvait donc bien les attirer là me direz-vous ? Peut-être bien des matières premières ou bien une surveillance des innovations technologiques et plus généralement, l'évolution de l'industrie dans ces vallées. Nous remarquons également cette tendance sur d'autres zones industrielles partout dans le monde. Lieux de transformation de matériaux et ou naissent des technologies de pointe. Avec des secteurs liés à l'aéronautique, la sous-traitance militaire, le spatial et les productions d'énergies.

Revenons à notre fer Mosellan... Il était extrait des calcaires de l'aalénien, un étage ufologique du Mézozoïque (Jurassique), période recouvrant une bonne surface de notre région. Ces calcaires contiennent également un peu de quartz. Ce produit ferreux est capable, même si la proportion de notre Minette de Lorraine reste faible, de générer aussi son propre champ magnétique ou quelques autres propriétés physiques de type piézo-électrique pouvant justifier que ces secteurs soit ciblés, intéressant n'est-ce pas ? Nous sommes peut-être là finalement dans un réseau ou surviennent des anomalies locales et transitoires de phénomènes lumineux ayant une origine naturelle ?

Il est important de noter que plusieurs ufologues et chercheurs suivent la piste du fer dans l'étude du phénomène OVNI, pour d'autres, ce sera le sel ou encore la silice. Luc Cotté est l'un d'entre-eux, ce chercheur de Plauzat (Clermont-Ferrand), concentre ces recherches sur la présence du fer par rapport aux observations d'OVNI signalés dans sa région et dans le monde entier. Je vous recommande le podcast de son intervention chez "Bob, toute la vérité" (version écourtée, il faut s'abonner). Ces idées sont reprises dans un petit montage disponible sur sa chaîne Youtube. Je signale que la présence de sphérules de fer dans les champs était une pratique très répandue. Elles proviennent des résidus d'anciens crassiers. Les champs eux-mêmes peuvent être d'anciennes friches industrielles. Nous en retrouvons tout autant dans les zones ou il n'y a pas eu d'apparitions d'agroglyphes (crop circle), ce n'est donc pas déterminant.

Ce qui m'a interpellé en étudiant un peu les rapports de témoignages de ces secteurs, c'est que nous avons des signalements à de faibles altitudes et le plus souvent de forme discoïde ou lenticulaire ayant une couleur caractéristique, un rouge cuivré à la façon d'un métal, ici en occurence le fer, que l'on aurait porté à fusion pour l'extraire et l'emporter plus facilement... Il existe à ce propos un épisode curieux relaté à Piennes (54). Un important dépôt de 6 tonnes ,composé de rails de chemin de fer et 7 aiguillages disparaissait comme par enchantement du jour au lendemain sans raison apparente. Nous étions dans une période ou les signalement étaient choses courantes (vague de 1973).




Présence de PAN/OVNI dans la vallée de l'Orne


Cette piste du fer rejoint inévitablement l'aspect géo-ufologique propre à chaque région. Ce qui nous semble être une évidence dans un premier temps, mais en apparence seulement. Cette recherche reste hasardeuse et l'on se retrouve assez rapidement face à un mur pour passer à autre chose... C'est en partie ce qui explique les moqueries de la frange sceptique car ils ne franchiront jamais les barrières de l'inconnu. Situation stupide lorsque l'on se revendique d'appliquer une approche scientifique pour expliquer un phénomène.

Pour rester encore purement dans l'aspect géologique, on s'aperçoit rapidement à la lecture d'une carte ad-hoc, que les secteurs en question sont traversés par de nombreuses failles. La plupart sont orientées Sud-Ouest/Nord-Est. On notera la présence d'un réseau karstique avec çà et là, des cavités pouvant faire la joie des spéléologues. Il existe d'ailleurs à ce propos, un inventaire répertoriant toutes les cavités naturelles et artificielles Françaises. Vous pouvez prendre connaissance de ce document pour la région Lorraine en cliquant: ICI. Ces accumulations de faits constituent une raison supplémentaire à cette relative concentration de PAN/OVNI pour le périmètre étudié. Dans tous les cas, cela reste troublant et suscite encore de nombreuses interrogations que nous sommes encore loin d'avoir cernées.



Réseau faillé de la vallée de l'Orne et alentours



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire